Interview de Scott Phillips (Alter Bridge)

Mon Interview avec Scott Phillips, batteur d’Alter Bridge (24.10.2013)

Voilà, un rêve un jour, étant devenu réalité, voici, avec fierté, mon interview avec Scott d’Alter Bridge, qui fut lors de l’entretien très drôle, ouvert, jovial, un pur moment de plaisir!
Merci à Joseph, mon interprète sur place, et Erwan pour votre aide et bien sur, énormes remerciements à Karine et Manon de Roadrunner france :)

(Entretien effectué le 24.10.2013 à Paris, Dans les loges du Zénith de Paris)

- Bonjour Scott, merci de nous recevoir pour cette interview. Vous avez de nombreuses influences et en temps que groupe c’est assez difficile d’évoluer, cependant votre dernier album est plus Metal que les autres, qu’est ce qui a influencé ce choix ?

- Eh bien je pense que c’est une progression naturelle depuis les premiers albums du groupe. Nous avons tous évolué en temps que musiciens, (moi comme Myles etc…) par rapport a « One Day Remains » ou « Blackbird ». Tout cela a pas mal bougé depuis « AB3″ qui était un peu plus heavy et un peu plus sombre au niveau des paroles. De là, je pense que c’est devenu naturel de faire des albums plus heavy, d’explorer musicalement plus que ce que nous avions fait auparavant, avec Mark qui avait son projet « Tremonti » qui était plus extrême que ce qu’a pu faire Alter Bridge par le passé. Voilà ce qui a vraiment influencé cet album.

- Le fait que Myles travaille Désormais avec Slash a t-il nécessité des changements lors de votre processus d’écriture ?

- Oui, on a de moins en moins de temps pour écrire. Pour « Fortress », nous avons pris une année entière à écrire avant de l’enregistrer alors qu’ »AB3″ en a demandé que deux ou trois mois. De plus on a eu un processus de production de six semaine,  quand Myles est rentré de tournée avec Slash. On a essayé de travailler en ligne, à distance, par ordinateurs interposés, en étant dans différentes parties du pays, être toujours capable de travailler ensemble a temps réel, sans délais. On a travaillé de cette manière environ une semaine puis on a finalement attendu que Myles prenne l’avion pour nous rejoindre et commencer à travailler sur cet album. Je pense que Myles avait certaines idées et Mark aussi, mais beaucoup d’entre elles venaient rapidement jour après jour… Puis on retenait celles que l’on aimait et on mettait de côté celles que l’on ne voulait pas garder. On a passé beaucoup de temps avec notre producteur, Elvis. Probablement plus sur cet album que sur les précédents, à travailler sur la sonorité des morceaux, discuter des idées qu’il avait pour ces morceaux ou certaines parties de ceux-ci. Et la plupart de çela a été fait en environ un mois – un mois et demi de temps.

- A savoir que la plupart des meilleurs albums se sont souvent enregistrés en peu de temps, comme l’album éponyme de Black Sabbath qui l’a été en un jour.

- Oui, absolument.

- Pourquoi avoir choisi « Addicted To Pain » comme premier single ?

- Hmmm je ne sais pas, c’est une bonne question, je pense qu’ »Addicted To Pain » était une bonne chanson, LA chanson. Elle a été une des premières écrites et je pense qu’avant de l’enregistrer, on a senti que c’était une bonne chanson pour en faire un single. Ce n’est pas la meilleure chanson de l’album mais je pense qu’elle représente bien le ressenti, de quoi parle cet opus. De bonnes mélodies, un bon tempo etc.. C’est pourquoi c’est la chanson que l’on a voulu mettre en avant afin de présenter le travail que nous avions effectué ces derniers mois.

- Avez-vous des rituels particuliers avant de monter sur scène ?

- Hmmm, je pense que tout le monde a un rituel avant de monter sur scène. Myles s’échauffe tout le temps 45 ou 50 minutes avant le concert… Brian a sa routine, qui implique une paire de gants pour garder ses mains chaudes, Mark joue de la guitare la plupart du temps de la journée. Je pense que c’est une grosse partie de ce qui se passe avant de rentrer sur scène… Beaucoup d’échauffements, Mark passe des heures a jouer. Pour moi, c’est surtout pas mal d’amusements et bêtises en tous genres, pour se relaxer, 10 ou 15 minutes avant de rejoindre la scène.

- Parlons maintenant du matériel que tu utilises en live, nous avons assistés à tes balances et ton son est plutôt lourd et impressionnant, peux-tu nous en dire un peu plus sur ta configuration ?

Je suis endossé par DW depuis 2009 et je joue sur un kit en 6 pièces, kick, snare, deux racks de batterie avec 4 toms, des cymbales Zildjian sur lesquelles je joue depuis que je sais ce qu’est une cymbale. Je suis vraiment fier de jouer avec Zildjian ! C’est juste un Kit de rock’n’roll, rien d’extravagant ou trop fantaisiste… Juste du bon matériel et une bonne grosse paire de baguettes. Mais la qualité du son qui sort de mes futs, revient a mon drumtech qui fait un travail extraordinaire, permettant la traduction musicale la meilleure possible.

- Quelle est la chose la plus folle qu’un(e) fan ai fait pour vous ?

- Oh mon Dieu (rire, suivi d’une longue hésitation)… euhh.. Je ne suis pas sûr… Nous avons des fan très loyaux qui ont fait plein de belles choses, dans plein de pays du monde, pour nous, pendant toutes ces années. La demande la plus bizarre c’était probablement un évènement survenu il n‘y a pas très longtemps. Une femme enceinte nous a demandé de signer son ventre. Quand elle nous a fait cette demande, nous avons tous accepté de signer ce bébé qui n’était même pas né, mais c’était la première fois, je te jure (sourires)…

- Expérience bizarre, effectivement…

- (rire) Oh que oui!

- Avez-vous des projets pour 2014, une tournée estivale par exemple ?

- En ce moment, nous sommes en pleine tournée, dans trois semaines aux USA, et par la suite en Janvier et Février.. Nous irons faire un tour en Australie, pour le « Soudwave Festival » qui est un super festival à travers cinq villes australiennes, de là, on va essayer de faire une tournée sud-américaine qui sera notre première présence là-bas, puis nous reviendrons, ici, en France, pour la saison estivale, probablement au « Hellfest » je suppose… Ce n’est pas sûr, mais comme nous y avons joué et que ce fut une superbe expérience, autant niveau organisation que le public présent y était vraiment chaleureux, nous aimerions y rejouer à nouveau. Alter Bridge est aussi à l’affiche du « Download Festival » en Angleterre… Puis « Rock Am Ring », « Rock Im Park » et tous les gros festivals, donc nous serons de retour cet été et puis nous referons probablement un Zénith d’ici un an.

- As tu un message pour tes fans français ?

- Oui, absolument ! Merci du soutien et de venir nous voir si nombreux et euhh… Nous essayons de venir en France le plus souvent possible et conquérir autant de nouveaux fans d’AB que nous le pouvons. Nous espérons être à la hauteur de vos espérances pour les nombreuses années a venir…

- Merci beaucoup, pour le temps que tu nous a accordé pour cet entretien, et longue vie à Alter Bridge !!

- Merci beaucoup à toi, j’espère que tu aimeras notre show de ce soir!

© ROCK ‘N’ HELL PHOTOGRAPHY, toute reproduction, même partielle est formellement interdite sans autorisation!

banniere
Wordpress Themes - Wordpress Video Themes - Wordpress Travel Themes - WordPress Restaurant Themes